AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM, en savoir plus ici

Partagez | 
 

  i'd come for you / olivia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cane Flemming

avatar

Messages : 283
Avatar : Eric Dane
Crédits : Justine (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Statut : Divorcé
Métier : Avocat

Past, present & future
Autre avatar: Luke Mitchell
Répertoire:

MessageSujet: i'd come for you / olivia   Lun 5 Déc - 16:48


≈ ≈ ≈
{ Forget what we're told before we get too old
Show me a garden that's bursting into life. }
crédit/ tumblrgrey's anatomy cast.

Cane était sortie de l'hôpital depuis déjà plus d'une semaine. On ne l'avait pas encore autorisé à retourner travailler parce qu'il devait se reposer cependant on lui avait permis quelques sorties du moment que ce n'était pas trop long ni trop fatigant. Il ne lui en fallait pas plus pour prendre ses affaires et sortir. Afin de remercier l'accueil fait par Amélia son ex-femme ainsi que sa fille depuis son accident il avait décidé de se rendre à un magasin de viennoiseries. Connaissant les deux femmes il savait que la gourmandise était un vilain défaut qu'elles partageaient. Évidemment il avait dû attendre d'être seul afin de pouvoir sortir sinon elles auraient essayé de l'en dissuader. Il avait l'impression d'avoir deux mamans ce qui n'était pas désagréable. Cela lui permettait d'avoir de la compagnie et ainsi de ne pas trop penser à celle qui habitait son cœur : Olivia. Cane n'était persuadée que la jeune femme n'était pas venue une seule fois le voir à l'hôpital, qu'elle n'était pas venue prendre de ses nouvelles même si elle était au courant de l'accident. En effet sa charmante fille l'en avait empêché. Même si ce n'était pas évident à accepter il ne pouvait pas forcer Olivia à vouloir avoir des contacts avec lui après tout lors de leur rupture elle avait été plutôt claire : elle en avait eu assez. Cane avait donc pris ses affaires et un taxi pour se rendre à Gran Caffe L'Aquila. Arrivé au magasin il salua alors une personne qu'il connaissait bien. Il l'avait défendue avant d'aller faire la queue. Cane n'était pas très bavard surtout pas avec un ancien client. « Je prendrais des minis avec un assortiment de parfum. » Commanda Cane. Des minis correspondaient une douzaine de nos classiques assortis favoris dans un récipient transparent 18 $ dans un carton d’œufs 20 $. Il savait qu'il ne pouvait pas se ramener avec deux pauvres cupcakes surtout après la patience qu'elles ont eue pour lui. Cane se sentait réellement redevable même s'il n'avait qu'une envie pouvoir retourner chez lui. Il avait besoin de retrouver ses bonnes vieilles habitudes. En attendant de recevoir sa commande il était sur le côté. Assez sur le côté pour voir les clients entrer et il se retrouva nez à nez avec Olivia à sa grande surprise. Il ne s'attendait pas à la croiser ici après tout la jeune femme devait être au bureau. « Olivia .. » Lâcha Cane. Heureusement qu'il n'avait pas la boîte de cupcakes dans les mains sinon il aurait tout fait tomber. Prononcer son prénom c'est tout ce qu'il avait réussi à dire. Cane se sentait diminué devant Olivia. Il avait encore un pansement sur le front, quelques contusions visibles. Elle devait le prendre pour un homme fragile après tout il avait neuf ans de plus qu'elle.

_________________

People been talking about it, we won't just stand here is silence. Can't stop the fire from rising rising. People don't you be afraid  so many innocents slain. This is an era for change. And every shade was beautifully made and powerful. There 's so much strenght in you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Lun 5 Déc - 17:49


≈ ≈ ≈
{ Forget what we're told before we get too old
Show me a garden that's bursting into life. }
crédit/ tumblrgrey's anatomy cast.

Le nez fourré dans un dossier, tu soupires. Ce divorce va te rendre folle sans aucun doute. Quand personne ne veut faire de compromis, les choses sont compliquées et les réunions avec les clients n’avançaient à rien. Tu allais devoir revoir ta cliente le lendemain si vous vouliez régler ça à l’amiable sinon cela allait se compliquer. Il allait falloir jouer la carte des enfants, cela risquait d’être ta dernière carte. Des coups frappés sur la porte ouverte de ton bureau te firent sursauter. Une tête familière vint rencontrer tes yeux, un de tes collègues, beaucoup trop souriant pour ce milieu de journée. « Mansfield, c’est à ton tour d’aller nous fournir en sucreries. Je t’ai amené la liste. » Dit-il en te tendant le bout de papier où chacun de tes collègues avait noté ce qu’il désirait. Tu ne pus t’empêcher de soupirer mais il te dit : « Allez, ça te changera les idées un peu. » Après un clin d’œil il disparu aussi vite qu’il était venu. Mais il avait raison, tu avais besoin de te changer les idées avant de devoir appeler ta cliente pour lui expliquer pourquoi votre rendez-vous était plus qu’important le lendemain. Attrapant ton manteau, tu l’enfilais avant de mettre ton écharpe et d’attraper ton sac. Tu n’oubliais pas la liste sur ton bureau parce que tu allais être bien bête sans une fois que le vendeur allait te demander ce que tu voulais. Tu sortis du cabinet tout en respirant un bon coup. L’air frais te frappa de plein fouet mais il te faisait du bien. Tu sortis ton téléphone, profitant du chemin pour répondre à quelques sms de la famille et de quelques amis. Tes frères s’inquiétaient pour toi en ce moment et tu détestais ça. Ils n’avaient pas à s’inquiéter, tu n’allais pas te jeter d’un pont ou quoi que ce soit. Mais ce n’était pas facile d’accepter que vous êtes la raison de votre cœur brisé. Non, ce n’est pas facile et tu avais besoin d’un peu de temps pour prendre du recul, pour te faire à l’idée que dans quelques temps il allait falloir croiser Cane, travailler avec lui comme avant sans pouvoir le retrouver le soir pour partager autre chose. C’est l’esprit ailleurs que tu poussais la porte de la pâtisserie préférée du bureau et bien sûr, parce que tu es dans tes pensées et du genre maladroite tu rentres en plein dans quelqu’un. « Olivia .. » Ton sang se glace, tu n’as pas besoin de lever les yeux pour savoir que c’est lui. Mais tu les lèvres quand même et ton cœur se serre. Les traces de son accident sont toujours là mais comme te l’avait dit sa fille, il semblait aller bien. « Cane … Je … » Tu ne savais pas quoi dire, tu étais prise au dépourvue. Le croiser n’avait pas réellement été une option dans ton esprit. Tu t’étais toujours dit que tu le croiserais au bureau pour la première fois depuis votre rupture. Tu ranges ton téléphone dans ta poche avant de lui demander : « Comment tu vas ? » Tu ne sais pas quoi dire d’autre, tu ne sais même pas si tu as le droit de lui demander cela mais tu ne peux pas rester silencieuse, le silence te rend encore plus nerveuse.
Revenir en haut Aller en bas
Cane Flemming

avatar

Messages : 283
Avatar : Eric Dane
Crédits : Justine (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Statut : Divorcé
Métier : Avocat

Past, present & future
Autre avatar: Luke Mitchell
Répertoire:

MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Lun 5 Déc - 20:45

C'était très difficile pour Cane de se montrer aussi éloigné d'elle. Il avait l'habitude de se montrer tactile avec Olivia parce que c'était dans sa nature. Il était toujours attention à son égard. Elle était spéciale mais aujourd'hui il n'avait plus le droit de le lui montrer parce qu'elle lui avait ôté ce droit en le quittant. Y repensant ne lui faisait pas du bien, mais cela l'empêchait de se faire des films. Cane ne savait pas par où commencer. Il ne savait pas vraiment quoi lui dire. La situation était embarrassante d'ailleurs la façon de se comporter d'Olivia le lui prouvait. La jeune femme semblait nerveuse de le voir cependant il n'arrivait pas à cerner si c'était à cause de ses sentiments pour lui où simplement une gêne de croiser son ancien amant. Cane espérait que ça soit la deuxième option puisque de son côté il avait l'impression d'être un adolescent devant son crush du moment. Olivia semblait aussi surprise que lui de le voir. Il se sentait bête parce qu'elle aussi était gourmande alors ce n'était pas si grande surprise que ça de la croiser. C'était peut-être un coup du destin. Il savait qu'elle pourrait penser qu'il réservait ses cupcakes pour une autre femme puisqu'ils ne sont plus ensemble Cane aurait le droit de refaire sa vie cependant ce n'était pas le cas. Cane voulait simplement remercier son ex-femme et sa fille. De toute façon peu importe ce qu'imaginait Olivia elle n'en montrait rien. La jeune femme lui demandait s’il allait bien. Il devait avoir une mine affreuse. Il aurait préféré être davantage rétabli et à son avantage pour la voir. « Je vais mieux surtout depuis que je suis sortie. » Commença par lui dire Cane. Il voyait à son visage qu'elle était surprise. Il pensait qu'elle devait s'attendre à ce qu'il reste plus longtemps que ça à l'hôpital étant donné la gravité de l'accident. Il ne se doutait pas une seconde qu'elle pouvait s'étonner surtout de ne pas avoir eu des nouvelles. Cane qui n'en avait pas eu non plus décida de mettre les pieds dans le plat comme on dit. « Je voulais t'appeler, mais je ne savais pas si c'était ... » Continua Cane avant de laisser quelques secondes de silence. Il cherchait ses mots. Il savait qu'il ne devait pas dire n'importe quoi. Il ne voulait pas que la jeune femme pense qu'il attendait derrière son téléphone qu'elle fasse le premier pas. Il se sentait déjà assez diminué sans en rajouter une couche. Il voulait comme on dit tâter le terrain. Même s'il restait vexé par le fait que la jeune femme ne soit pas venue le voir, qu'elle ne l'ait pas appelé il essayait de faire un effort. Il n’oubliait pas qu'elle avait eu des raisons de ne pas le faire. « Je ne voulais pas te déranger. » Fini par lui dire Cane. En effet Olivia avait été claire sur le fait qu'elle en avait eu assez d'attendre qu'il s'ouvre à elle, attendre qu'il lui laisse une place suffisante dans sa vie. Il voulait respecter son choix même si cela le tuait à l'intérieur de ne pas avoir fait plus de choses. Olivia était très importante à ses yeux contrairement à ce qu'elle pensait. Il n'imaginait pas que la jeune femme ait pu avoir un aperçu du comportement de sa fille ce qui expliquait pourquoi Cane redoutait tant de la lui faire rencontrer. Il était loin de la vérité.

_________________

People been talking about it, we won't just stand here is silence. Can't stop the fire from rising rising. People don't you be afraid  so many innocents slain. This is an era for change. And every shade was beautifully made and powerful. There 's so much strenght in you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Lun 5 Déc - 23:25

Le voir faisait terriblement mal. Cela n’était qu’une manière de te rappeler ce que tu avais perdu par ta faute. Oui tu ne pouvais nier que le fait que Cane refuse de s’ouvrir à toi, de te présenter sa fille te blessait parce que tu avais l’impression qu’il ne voulait pas que tu fasses parti intégrante de sa vie. Mais tu n’avais jamais voulu réellement le laisser partir. C’était des mots qui s’étaient échappés trop vite alors que vos voix s’entrechoquaient. Tu avais voulu les effacer dès que tu les avais prononcés mais cela été trop tard, Cane avait claqué la porte. Et puis il y a eu l’accident, cet accident que tu n’as appris que le lendemain matin grâce à une amie à toi infirmière dans le service. Elle n’avait pas compris que tu ne sois pas là, pas après ce que tu lui avais raconté sur ta relation avec Cane. Mais il était clair qu’on t’avait devancé. Tu n’avais jamais envisagé rencontrer la fille de l’homme que tu aimes ainsi et tu n’avais jamais pensé recevoir ce genre d’accueil. Dans ton malheur elle avait tout de même eu la gentillesse de te dire qu’il allait bien. C’était déjà ça. Tu étais repartie, la tête baissée, les larmes aux yeux. C’était plus simple de ne pas y penser maintenant, de laisser Cane retrouver son ex-femme. Car ce devait être elle la personne qui avait veillée sur lui. Il ne restait plus que toi dans cette histoire, seule face à la réalité … Tu secouais la tête pour te ramener vers le présent. Tu aurais tellement aimé le prendre dans tes bras, le serrer contre toi, lui demander de te pardonner, lui dire à quel point tu l’aimes mais cela n’était pas possible. Alors tu lui demandes comment il va, comme la pathétique idiote que tu es. « Je vais mieux surtout depuis que je suis sortie. » Tu ne pouvais cacher ta surprise, tu avais pensé qu’il resterait plus longtemps à l’hôpital mais tu as su quand il est sorti, ton amie te l’avait dit. Tu n’avais pas cherché à le joindre cependant, sa fille t’avait bien fait comprendre que tu n’étais pas la bienvenue dans cette chambre d’hôpital. « Je suis tellement contente que tu ailles bien. » Dis-tu presque dans un murmure. C’était la vérité pourtant. Tu t’étais fait tellement de soucis quand tu n’avais pas pu le joindre ce soir là et quand tu avais reçu cet appel le lendemain matin tu avais paniqué. Oui il lui restait des traces de l’accident aujourd’hui mais elles disparaîtraient avec le temps. Il était vivant, il allait bien, c’était le plus important pour toi. « Je voulais t'appeler, mais je ne savais pas si c'était ... Je ne voulais pas te déranger. » Tes yeux croisent rapidement les siens, remplis de surprise. Il voulait t’appeler ? Mais pourquoi il voudrait t’appeler ? Cela n’avait aucun sens à tes yeux. Et te dérange ? Toi ? Alors que tu n’attendais que des nouvelles de sa part ? Tu aurais pu appeler, tu aurais dû peut-être mais il y avait eu quelque chose dans le regard de sa fille qui t’en avait empêché. Tu n’avais pas osé tout simplement, c’était bien la première fois dans ta vie que tu laissais tomber. « Tu ne m’aurais pas dérangée tu sais. Mais c’était à moi de le faire après ce qui s’est passé avant l’accident et … J’ai pas osé, je ne pensais pas que tu voudrais que je t’appelle. Pas après … » Tu te retins, il valait mieux ne rien dire. Cane aimait sa fille, passionnément et tu comprenais cela. Certainement qu’il n’aurait pas envi d’entendre ce qu’elle t’avait dit ce jour là. Et puis une vendeuse se tourna vers toi, cela te permis de lui donner le papier avec toutes les commandes pour le bureau. Cane te regardait toujours, sous son regard tu lui dis : « J’ai été chargée de la corvée desserts aujourd’hui. » Dis-tu en haussant les épaules.
Revenir en haut Aller en bas
Cane Flemming

avatar

Messages : 283
Avatar : Eric Dane
Crédits : Justine (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Statut : Divorcé
Métier : Avocat

Past, present & future
Autre avatar: Luke Mitchell
Répertoire:

MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Mar 6 Déc - 11:47

Cane se disait que la jeune femme devait le prendre pour un idiot. Il avait hésité à l'appeler alors qu'elle avait été claire sur le futur de leur relation : il n'y en avait pas. Il ne pouvait ps l'en blâmer. En cherchant à protéger à la fois la jeune femme et sa fille il avait perdue Olivia. Il voulait protéger sa fille de son illusion selon laquelle ses parents reviendraient ensemble. Il ne voulait pas lui faire de mal parce qu'il se sentait responsable de la situation. C'est lui qui a demandé le divorce, lui qui a eu sa garde. Certes pour qu'un couple se sépare il faut être deux cependant Cane était toujours comme ça à prendre la faute sur lui. Quant à Olivia il voulait la protéger de sa fille. Il a beau adorer Arya il sait combien elle peut être imprévisible et par imprévisible il veut dire désagréable et impulsive lorsque cela lui prend. Cane regrettait alors de ne pas avoir joué cartes sur table avec Olivia en lui expliquant le pourquoi du comment. Au lieu de ça il lui avait laissé croire sans le vouloir qu'il n'était pas sérieux à son propos. Olivia lui confiait sans détour qu’elle était heureuse qu’il aille bien. Il pouvait sentir le soulagement dans ses yeux et dans sa voix. C’était assez touchant même si ça ne voulait rien dire d’autre. Elle continuait de tenir à lui. Il comprenait donc qu'elle avait été au courant de son accident comme tout le monde et que le fait de ne pas avoir eu de nouvelles d'elle signifiait que c'était un choix. Cane ne pouvait pas imaginer une seconde qu'elle soit venue le voir, qu'elle soit tombée sur sa fille et qu'elle soit repartie. A ses yeux il n'avait pas assez d'importance pour qu'elle se déplace. « Merci. » Lui répondit Cane avec un sourire en coin. Ce qu’il ne comprenait pas c’est qu’elle avait l’air si touché alors qu’en même temps elle n’avait pas pris la peine de venir le voir à l’hôpital. Il aurait pensé qu’elle l’aurait fait. Il n’osait pas encore lui poser la question. Il n’avait pas la force d’entendre la réponse. Il reculait le moment, mais il savait qu’il devait le faire avant de la laisser partir. Les propos de la jeune femme était étrange. Elle ne semblait pas faire référence qu’à leur dispute avant l’accident. Il y avait autre chose il pouvait le sentir, mais elle apparaissait réticente à en parler. Cane avait l’impression d’avoir raté un épisode. « Pas après que quoi ? » Lui demanda-t-il. Il ne comptait pas lâcher le morceau aussi facilement. Il n’avait pas l’habitude qu’Olivia lui cache quelque chose. Il avait besoin de savoir ce qu’elle retenait. Il n’avait aucune idée de ce que c’était. Il espérait que ça ne soit pas quelqu’un d’autre, un autre homme. Il ne l’aurait pas supporté. Bien qu’ils ne soient plus ensemble il continuait d’avoir des sentiments pour elle et il ne se sentait pas prêt à affronter le fait qu’elle aille de l’avant. Cane ne pu s’empêcher de sourire lorsqu’elle lui confia qu’elle était de corvées de desserts. Certaines choses ne changeaient pas, mais il était bien content sinon il n’aurait pas eu la chance de la recroiser. Il ne le montrait pas forcément, mais la revoir lui faisait du bien. Elle avait ce genre de pouvoir sur lui. « On pourrait peut-être s’asseoir cinq minutes ? A moins que tu ne sois pressée. » Lui proposa Cane sans vraiment savoir pourquoi. Il ne savait pas si c’était une bonne idée ni si la jeune femme avait le temps. Cependant, il ne se voyait pas la laisser repartir aussi vite.

_________________

People been talking about it, we won't just stand here is silence. Can't stop the fire from rising rising. People don't you be afraid  so many innocents slain. This is an era for change. And every shade was beautifully made and powerful. There 's so much strenght in you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Mar 6 Déc - 12:09

Peut-être que ce n’était pas plus mal que tu aies croisé Cane en dehors du bureau. Vous étiez loin de vous afficher au cabinet même si vos collègues étaient au courant de votre relation. Vous restiez purement professionnels et c’était ce qui comptait. On t’avait proposé de prendre des jours après l’accident de Cane, pour t’occuper de lui et quand tu les avais refusé, tu avais apprécié que ton supérieur ne pose pas de questions. Personne n’en avait posé certainement parce que personne n’osait en poser. Cela t’arrangeait, parler de ta dispute avec Cane, de votre rupture ce n’était qu’une manière supplémentaire de la rendre réelle. Il t’arrivait encore de te tourner dans le lit au milieu de la nuit cherchant désespérément la chaleur de ce corps à côté de toi mais quand le froid du côté gauche du lit t’envahissait, la réalité ne devenait que plus présente. Maintenant que tu avais rencontré la fille de Cane, tu comprenais un peu pourquoi il n’avait pas voulu te la présenter. Il était clair que la jeune femme ne te portait pas dans son cœur, c’était tout le contraire même. Tu ne savais pas exactement ce qu’elle avait contre toi toutefois car elle ne te connaissait pas. Peut-être qu’elle voulait que ses parents se remettent ensemble ? Tu n’en savais rien et tu préférais ne pas trop demander. La jeune femme que tu avais rencontré n’avait rien en commun avec la description que Cane t’en avait fait mais cela devait être toi. Tout cela était de ta faute, c’était normal qu’elle t’en veuille aussi. Voilà pourquoi quand Cane te dit qu’il avait voulu t’appeler tu étais réellement surprise. Tu pensais que c’était bien la dernière chose qu’il aurait eu envi de faire de par votre rupture et puis aussi s’il était en train de se remettre avec son ex-femme. Ou une autre femme, tu ne savais pas très bien en réalité. Mais ta réponse était brouillon, trop brouillon pour quelqu’un qui est payée pour faire de beaux discours … Et tu aurais dû savoir qu’il n’allait pas lâcher l’affaire, vous étiez aussi têtus l’un que l’autre. « Pas après que quoi ? » Tu soupirais. Tu allais devoir lui dire et c’était la dernière chose que tu avais envi de faire. Parce que tu ne te faisais pas d’illusions, Cane aimait sa fille bien plus qu’il ne devait tenir à toi et lui raconter cette anecdote ne ferait que desservir tout le monde. Alors que tu allais répondre, la vendeuse t’interpela et tu lui donnais la liste de ta commande. « On pourrait peut-être s’asseoir cinq minutes ? A moins que tu ne sois pressée. » Non, tu ne l’étais pas vraiment. Oui il y avait des dossiers qui t’attendaient sur ton bureau mais pas de rendez-vous cet après-midi et puis ils allaient pouvoir attendre leurs pâtisseries, au pire ce sera leur goûter. « Non, j’ai le temps. » Dis-tu en te dirigeant avec lui vers une table. Tu enlevais ton manteau et ton écharpe avant de t’installer. Il n’avait pas oublié sa première question, tu n’allais pas pouvoir le berner longtemps. Tu poussais un soupir avant de lui dire : « Je suis venue à l’hôpital. Une très bonne amie à moi est infirmière dans le service où tu étais et quand elle ne m’a pas vu débarquer elle m’a téléphoné. Je suis arrivée à l’hôpital au plus vite et hum … Je suis tombée sur ta fille. » Tu regardais tes mains, tu n’osais pas le regarder, pas vraiment. « Elle m’a dit que tu allais bien mais que je n’avais rien à faire ici et elle avait raison en quelque sorte après notre dispute de la veille. Je … Je suis partie, tu avais ta fille et ton ex-femme pour veiller sur toi et moi qu’est-ce que j’aurais fait au milieu de tout ça ? » Finis-tu par dire d’une petite voix. Tu essayais de chasser les larmes qui te montaient aux yeux, tu ne pouvais pas te plaindre, c’était de ta faute après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Cane Flemming

avatar

Messages : 283
Avatar : Eric Dane
Crédits : Justine (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Statut : Divorcé
Métier : Avocat

Past, present & future
Autre avatar: Luke Mitchell
Répertoire:

MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Mar 6 Déc - 19:51

Cane était ravi que la jeune femme accepte de s'asseoir avec lui. Il pensait qu'ils allaient passer peut-être un agréable moment, mais elle avait prévue de discuter avec lui. Elle voulait être transparente et répondre à sa précédente question.  Lorsqu'Olivia lui annonça qu'elle était tombée sur sa fille il ne pu s'empêcher de baisser les yeux et de passer une main sur son front. Elle n'avait pas besoin de continuer il se doutait bien de ce qui s'était passé. Sa fille était prévisible quand il s'agit de ses parents. Elle pense que c'est son rôle de ramener ses parent l'un vers l'autre. Elle avait utilisé des moyens contestables et il était vraiment déçu. Il ne pensait pas qu'elle irait aussi loin. Elle avait été impoli envers Olivia qui était simplement venu pour voir Cane. De lus, elle avait joué avec sa vie en prenant une décision et en lui mentant. Ce jour-là, Cane avait cru entendre la voix de celle qui faisait battre son cœur et sa fille l'avait induit en erreur. Elle n'avait pas hésité malgré la peine que ça lui faisait. Sa fille pensait sûrement qu'elle avait tous les droits vu qu'il avait laissé passer beaucoup de choses. Il s'était senti coupable de divorcer, de priver la jeune femme d'une famille au sens traditionnelle du terme alors il avait laissé passer beaucoup de choses. Finalement, il ne lui avait pas rendu service puisqu'elle se comportait de façon déplacée. « Je suis désolé qu'elle ait agit de la sorte. On pensait qu'avec le temps elle accepterait notre divorce, mais d'une certaine façon elle conserve l'espoir qu'avec sa mère on se remette ensemble ce qui la pousse à agir de façon déplacée. » Commença par lui dire Cane. Il se confiait à la jeune femme plus que d'habitude. En effet, il avait gardé ses distances, mais c'était un tort parce que sans le vouloir il l'avait exclu. Aujourd'hui, il tenait de l'inclure maladroitement, mais aussi pour qu'elle comprenne la situation. « Tout ceci n'excuse en rien son comportement. Elle n'est pas apte à juger si tu avais ta place ou pas, ça ne l'a regarde pas et je vais avoir une discussion avec elle. » Rajouta-t-il. C'était bien la première fois qu'il prenait clairement le parti de la jeune femme par rapport à sa fille. Il ne comptait pas laisser ça passer. Il se sentait coupable par rapport à tout ça. Il savait qu'il avait sa part de responsabilité dans le comportement de sa fille. Il laissa un silence s'installer cherchant ses mots. Il n'avait pas envie d'entrer dans un débat avec elle sur sa place, son rôle auprès de lui. A ses yeux, il avait dit ce qu'il avait à dire. Cependant, quelque chose restait en suspend, ce qu'il ressentait par rapport à sa décision de venir. « Merci d'être venue, ça compte pour moi.. »  Fini par lui dire Cane avec un sourire en coin. Il disait vrai ça voulait dire beaucoup. Ce qu'il sous-entendait c'est que ça le soulageait. Il avait cru qu'elle n'était pas venue, qu'elle ne s'était pas préoccupée de lui et finalement c'était le contraire.

_________________

People been talking about it, we won't just stand here is silence. Can't stop the fire from rising rising. People don't you be afraid  so many innocents slain. This is an era for change. And every shade was beautifully made and powerful. There 's so much strenght in you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Mar 6 Déc - 20:44

Ce que tu étais en train de faire, tu n’avais nullement envi de le faire. Raconter à Cane ta rencontre avec sa fille ne te faisait nullement plaisir car cela te rappelait la rencontre et tu aimerais l’oublier et puis tu montrais à Cane une version de sa fille qu’il ne devait pas avoir réellement très envi d’apercevoir. C’était compréhensible, l’amour rend aveugle, c’est ce que l’on dit en général. Particulièrement l’amour d’un père pour sa fille. Ton cœur se serre à cette pensée, tu as perdu ce père bien trop tôt de ton côté, tu aurais aimé pouvoir en profiter plus longtemps. Tu es gênée quand tu finis ton récit, très gênée et tu ne sais pas vraiment quoi lui dire d’autre. Tu attends donc sa réponse en espérant qu’il ne t’en voudra pas trop. Tu ne pouvais pas lui laisser croire cependant que tu n’étais pas venue le voir, c’était impossible. « Je suis désolé qu'elle ait agit de la sorte. On pensait qu'avec le temps elle accepterait notre divorce, mais d'une certaine façon elle conserve l'espoir qu'avec sa mère on se remette ensemble ce qui la pousse à agir de façon déplacée. » Tu hochais la tête, tu te doutais bien que c’était ce qui motivait la jeune femme. Tu ne voyais pas ce que cela pouvait être d’autre à vraie dire vu qu’elle ne te connaissait pas, elle ne pouvait pas t’en vouloir personnellement. Tu comprenais bien que Cane essayait de s’expliquer, de t’expliquer mais tu étais impuissante dans cette situation, tu ne pourrais pas faire comprendre à sa fille que ses parents ne se remettraient pas ensemble si c’était ce que Cane voulait lui faire comprendre. « Tout ceci n'excuse en rien son comportement. Elle n'est pas apte à juger si tu avais ta place ou pas, ça ne l'a regarde pas et je vais avoir une discussion avec elle. » Elle n’a peut-être pas à le faire mais tu peux comprendre qu’elle l’ait fait. Ta mère s’est retrouvé quelqu’un après la mort de ton père, tout le monde se doutait que cela allait arriver mais cela n’a pas été simple à accepter au début. Et puis elle reste la fille de Cane, tu n’étais que sa copine, enfin son ex. « Ne te dispute pas avec ta fille à ce sujet, je ne suis pas certaine d’en falloir la peine. Je ne voulais juste pas que tu penses que je n’étais pas venue. » Dis-tu simplement en joignant tes mains sur les table. « Et puis c’est à moi d’être désolée. Pour tout ce que j’ai dit ce soir là et que je ne pensais pas vraiment. Je … J’espère juste qu’un jour tu pourras me pardonner. » Tu ne te faisais pas d’illusions, tu avais perdu Cane et tu espérais qu’il te pardonnerait un jour ce que tu avais dit. Il fallait assumer et aller de l’avant, c’était ce que tout le monde ne cessait de te dire. Tu n’avais nullement envi de le faire, surtout pas en période de fêtes de Noël. « Merci d'être venue, ça compte pour moi.. » Tu lui retournes son sourire. Ton esprit ne peut s’empêcher de dire que ça doit vouloir signifier que tu comptes pour lui mais tu chasses cette pensée de ton esprit. « Bien sûr que je suis venue Cane. J’étais morte d’inquiétude, ta fille a au moins eu la gentillesse de me rassurer. » Elle a aussi eu la gentillesse de te briser le cœur. Mais c’est une toute autre histoire, c’est toi au fond qui te l’ait brisé. Tu décides de changer de sujet, radicalement. « Tu veux manger quelque chose ? » Lui proposas-tu sans grand espoir avant de dire : « Tu sais quand tu reviens au cabinet ? » Tu étais curieuse de savoir, tu ne pouvais le cacher.
Revenir en haut Aller en bas
Cane Flemming

avatar

Messages : 283
Avatar : Eric Dane
Crédits : Justine (avatar)
Pseudo : Lovee (Jessica)
Statut : Divorcé
Métier : Avocat

Past, present & future
Autre avatar: Luke Mitchell
Répertoire:

MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Mer 7 Déc - 17:25

Cane était très touché qu’elle prenne la défense de sa fille, elle refusait d’être la cause de leur dispute. D’un coup, elle minimisait l’implication d’Arya et se remettait en question. Il voyait bien toute la générosité en la jeune femme. Elle était prête à se sacrifier pour leur relation, mais ce n’est pas ce qu’il attendait d’elle. Olivia ne comprenait pas que le souci ne venait pas d’elle, mais de lui. Si sa fille se comportait ainsi c’est parce qu’il n’avait pas été assez clair sur certains points, il avait été trop laxiste afin de ne pas la traumatiser encore plus par le divorce. Que ça soit Olivia ou une autre femme elle n’acceptera jamais quelqu’un d’autre que sa mère. Cane ne pouvait pas laisser passer ça s’il voulait avoir la chance de refaire sa vie normalement. Il regrettait beaucoup son comportement et aujourd’hui il le payait. « C’est adorable ce que tu essayes de faire, mais il n’y a pas que toi. Je veux dire le problème de ma fille se situe davantage à mon sujet. Peu importe la femme que je ramènerais aucune ne trouverait grâce à ses yeux tant qu’elle n’aura pas compris que je ne reviendrais pas sur le divorce. » Lui expliqua Cane. Il espérait qu’elle ne prenne pas mal ses paroles. Il voulait simplement qu’elle comprenne qu’il allait devoir se disputer avec sa fille de toute façon. Il avait repoussé ce moment trop longtemps « Mais c’est ma faute, j’ai été trop négligeant, j’ai laissé passer beaucoup de choses parce que je ne voulais pas la blesser. Finalement je ne l’ai pas aidé. » Rajouta -t-il. Il n’était pas pressé à l’idée de confronter sa fille, mais il devait le faire. Il aurait dû le faire depuis longtemps. Il devait reprendre sa place de père, de chef de famille et moins de père complice.Olivia tenait à s’excuser aussi pour son comportement la veille de son accident. Elle regrettait ses paroles qui avaient dépassés sa pensée. Il comprenait ce qu’elle disait parce que lui aussi était allé trop loin. Il s’était énervé et n’avait pas agi de la meilleure façon. Il ne s’était pas comporté comme un adulte et il prenait ses responsabilités dans leur rupture. « C’est déjà oublié, mais je pense qu’il y avait du vrai dans tes paroles. Je ne te laissais pas assez entrer dans ma vie et c’était une erreur. Je sais que c’est trop tard aujourd’hui, mais au moins j’aurais appris quelque chose. » Lui confia Cane. Il ne souhaitait pas davantage revenir sur leur dispute parce qu’à ses yeux Olivia ne reviendrait pas sur sa décision. Il pensait qu’elle était sûre de sa décision sur leur rupture. Il ne voulait pas en reparler parce que ça lui ferait sans doute trop de peine. Il avait besoin de passer à autre chose, d’aller de l’avant. Il ne pouvait pas attendre après elle et être déçu. « Je vais simplement prendre un café. » Lui répondit-t-il. Il n’avait pas vraiment faim. Il mangeait moins depuis son accident. C’était normal d’après le médecin alors il ne s’inquiétait pas trop. Ce n’était pas une mauvaise chose puisqu’il aurait pu prendre du poids à force de rester à la maison et de ne pas faire de sport. En tout cas, les paroles de la jeune femme étaient touchantes. Il savait que ça ne changeait rien, mais elle tenait quand même à lui. Elle n’était pas insensible à sa présence et s’inquiétait encore pour lui. La preuve elle voulait savoir quand il revenait au cabinet. « J’espère bientôt. Il me reste encore quelques semaines à récupérer. » Lui confia Cane. Il se sentait prêt à retourner travailler, mais ce n’était pas l’avis du médecin qui souhaitait qu’il prenne son temps. Il n’avait pas d’autres choix que de l’écouter. Il n’était pas doué à rester à la maison bien au contraire. Ça se voyait aujourd’hui il n’avait pas pu s’empêcher de sortir. Il se sentait inutile lorsqu’il ne travaillait pas. Néanmoins, il savait qu’il n’était pas totalement rétabli. Il avait encore quelques ecchymoses sur le corps et sur le visage. Il était rapidement fatigué, mais il était hors de question qu’il ne le montre à Olivia. Il voulait maintenir une certaine image.

_________________

People been talking about it, we won't just stand here is silence. Can't stop the fire from rising rising. People don't you be afraid  so many innocents slain. This is an era for change. And every shade was beautifully made and powerful. There 's so much strenght in you and me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   Jeu 8 Déc - 0:12

Les disputes tu préférais les éviter. Tu n’en avais jamais été une grande fanatique mais désormais c’était encore pire car tu en voyais et en entendait toute la journée. Mais avec les fêtes qui approchaient, tu avais fait de nombreuses allusions au fait que tu aurais aimé rencontrer la fille de Cane. Et ce soir là, ça avait été l’allusion de trop, celle qui s’était rajoutée à une journée de boulot trop intense. Oui, tu n’avais pas compris pourquoi Cane n’avait pas voulu partager cette ancienne vie avec toi. Enfin, jusqu’à ce que tu rencontres sa fille bien entendu. Parce que même si tu n’avais pas eu envi de te jeter sur des conclusions hâtives, les paroles que prononçait Cane étaient en train de soutenir ta théorie. Cela te surprenait énormément vu l’âge de la fille de Cane. Que des enfants veuillent revoir leurs parents ensemble, cela te semblait normal mais la fille de Cane avait bien dépassé la vingtaine … Tu ne comprenais pas mais tu ne disais rien, ce n’était pas tes affaires, peut-être qu’elles ne le seraient plus jamais. « C’est adorable ce que tu essayes de faire, mais il n’y a pas que toi. Je veux dire le problème de ma fille se situe davantage à mon sujet. Peu importe la femme que je ramènerais aucune ne trouverait grâce à ses yeux tant qu’elle n’aura pas compris que je ne reviendrais pas sur le divorce. Mais c’est ma faute, j’ai été trop négligeant, j’ai laissé passer beaucoup de choses parce que je ne voulais pas la blesser. Finalement je ne l’ai pas aidé. » Tu pouvais voir les regrets dans le regard de Cane et tu n’aimais pas vraiment ça. Tu savais à quel point il aimait sa fille et à quel point elle était importante pour lui. Il avait fait ce qu’il pensait être le mieux pour elle. Vu son âge, il allait simplement falloir discuter avec elle très certainement pour lui permettre de mieux comprendre les choses. Tu essayais d’ignorer la manière avec laquelle ton cœur se serra quand Cane parla d’autres femmes. Tu sentis ta gorge se nouer mais tu ne dis rien, tu ne pouvais rien dire, c’était toi l’idiote. Posant ta main sur la sienne, tu lui dis : « Tu as fait ce que tu pensais être le mieux à l’époque. Ta fille est intelligente et elle t’aime, elle finira par comprendre. Pas tout de suite peut-être mais elle comprendra. » Si elle était aussi têtue que son père, elle ne voudra certainement rien entendre pendant un moment mais cela viendra. Ils avaient une relation bien trop proche pour qu’elle s’écoule face à cela. Sa fille ignorait à quel point elle avait de la chance … D’avoir un père prêt à tout faire pour la rendre heureuse ainsi … Le tient aurait certainement fait pareil si on ne te l’avait pas enlevé. « C’est déjà oublié, mais je pense qu’il y avait du vrai dans tes paroles. Je ne te laissais pas assez entrer dans ma vie et c’était une erreur. Je sais que c’est trop tard aujourd’hui, mais au moins j’aurais appris quelque chose. » Oui c’était le message que tu avais voulu faire passer à Cane ce soir là, c’est vrai. Il ne pouvait pas garder tout un pan de sa vie séparé de sa vie actuelle. Les mots trop tard résonnaient dans ton esprit comme cette fin que tu savais proche mais que tu avais été incapable d’accepter. Tu n’avais pas envi de le laisser partir mais tu n’allais pas avoir le choix malheureusement. « Maintenant que j’ai rencontré ta fille, je comprends un peu mieux pourquoi. » Dis-tu pour le taquiner parce que tu préférais mettre un sourire sur ton visage que laisser les larmes qui menaçaient de t’envahir couler. Oui, c’était beaucoup plus honorable, il y avait une épicerie sur le chemin de retour au bureau, tu récupèreras une glace que tu descendras cet après-midi en téléphonant à ta cliente. « Je vais simplement prendre un café. J’espère bientôt. Il me reste encore quelques semaines à récupérer. » Tu hoches la tête avant de faire signe à la vendeuse que vous alliez prendre deux cafés. Tu mangeras ta pâtisserie avec la glace avant d’aller faire un jogging le lendemain, il allait falloir que tu reprennes le sport si tu comptais continuer à compenser tes malheurs dans la nourriture sucrée. « Prend soin de toi avant tout. Le cabinet peut attendre. » Dis-tu avec un sourire sur les lèvres. « Les clients vont bien ne t’en fais pas, j’y veille personnellement. » C’était vrai, tu travaillais souvent en collaboration avec Cane avant et en son absence c’était toi qui gérais ces dossiers là. « Si jamais tu t’ennuies, je pourrai passer te déposer quelques dossiers pour t’occuper. » Dis-tu comme si c’était une proposition tout à fait normale. En réalité, tu n’avais nullement envi de ne plus avoir Cane dans ta vie. Tu étais trop habituée à sa présence et il te manquait tant … Mais ça non plus tu ne pouvais pas le dire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i'd come for you / olivia   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'd come for you / olivia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fally I. feat Olivia(candy shop) ADBM
» Olivia MANNING : Fortunes of War
» Olivia Adriaco : Face à face (RTL-TVi - 04/09/2009)
» galerie d'olivia
» Yvonne Strahovski + New : Olivia Wilde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TWIST OF FATE :: - OLDER - :: rp-
Sauter vers: