AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
FERMETURE DU FORUM, en savoir plus ici

Partagez | 
 

 these delights have tremendous ends (judith)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shakira Dakhli²

avatar

Messages : 11
Avatar : aiysha hart
Crédits : ©furiedheart.
Pseudo : Arté
Statut : c'est le bordel, comme toujours
Métier : Chanteuse sur Broadway & actrice en devenir (sitcoms minables et clichés constants)
Adresse : New York City (et des excursions ponctuelles dans son Philly natal)

MessageSujet: these delights have tremendous ends (judith)   Ven 9 Déc - 23:40


Judith & Shakira

these delights have tremendous ends


C’est dans un pub de Manhattan qu’elles ont échoué, une heure après que Shakira est allée récupérer Jude à l’aéroport. Un chauffeur personnel les a conduites de l’aéroport jusqu’à l’appartement dans le Higher Manhattan vers la 79e St. Le temps de faire le tour du propriétaire (rapide pour un trois-pièces au sixième étage), de se décider sur la suite de la soirée, les voilà redescendues (« j’ai rien à manger », avait prévenu Shakira). C’est le début de la soirée, il est six heures et demie, et à huit heures et demie, elles sont censées aller assister à Mamma Mia! ensemble, dans lequel une collègue assez cool de Shakira danse. Mais avant ça, deux heures à tuer, et rien de tel que de boire un verre entre amies pour se raconter les dernières informations de Philly ou les derniers potins du showbusiness. « Je suis bien contente de t’avoir volée à ton mari, j’avoue ! Parce que bon, New York, c’est bien pour changer les idées… » Elle ne va pas plus loin, consciente qu'elle marche sur des œufs. C’est pas qu’elle est déjà très alcoolisée : son verre de vin rouge a à peine baissé depuis leur arrivée dans le bar. C’est juste qu’elle essaie de faire ce que toute bonne amie ferait, c’est-à-dire être là pour sa meilleure amie après un coup dur, et ne surtout pas ramener le sujet de la stérilité récemment découverte de Jude sur le tapis.

Alors, autant lancer la roue des potins… « Pour info, je t’annonce avant que les tabloïds s’en chargent que je ne suis plus en couple. On parie ce que tu veux que s’ils nous repèrent à l’entrée du théâtre ce soir, on va raconter qu’on est ensemble ? » Ça faisait à peine un an que Shakira assumait pour de bon sa bisexualité, s’étant rendue compte qu’elle faisait une piètre activiste si elle n’était pas fichue de l’assumer tout en étant une figure publique. Et la voilà à lever son verre et à trinquer avec Judith en ricanant tout en songeant à ce que les tabloïds vont bien trouver à raconter sur ses futures histoires de cœur. « Tu veux qu’on prenne quelque chose à grignoter, tiens ? Je crois que Lyann proposait qu’on mange avec la troupe après le spectacle, mais bon, ça dure des plombes et j'ai déjà faim… », clin d’œil innocent de la fille qui proposait généralement de finir les plats des autres quand elles étaient encore adolescentes -jeunes et innocentes. Elle s'interrompt un instant, avant de demander finalement : « Ça va, au moins, Jude ? »
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judith Diggs²

avatar

Messages : 13
Avatar : deborah ann woll
Crédits : sparkles.
Statut : mariée à un homme absent, fortement attirée par un autre.
Métier : secrétaire juridique dans un cabinet d'avocats.

Past, present & future
Autre avatar: amy adams.
Répertoire:

MessageSujet: Re: these delights have tremendous ends (judith)   Sam 10 Déc - 21:32

Cela faisait trois semaines déjà que son billet pour New-York avait été réservé. Elle était censée rejoindre son amie de toujours, Kira, pour assister à la comédie musicale, Mamma Mia! Et, si Judith avait attendu cette semaine avec impatience, elle se demandait, pourtant, aujourd'hui pourquoi elle n'avait pas décliné l'invitation. Oui, parce qu'à cette heure-ci, elle aurait préféré être emmitouflée dans sa couette, un pot de glace à la main, à pleurer devant une vieille comédie romantique. Sa meilleure amie lui avait manquée. Mais, la rouquine n'avait plus du tout la tête à la fête. Elle avait même songé à "louper" son avion. Chose qu'elle était finalement incapable de faire à Kira. Elle descendit donc de l'appareil, alla récupérer sa valise et se dirigea vers le terminal indiqué sur son billet. En fin de compte, à la seconde où son regard croisa celui de celle qu'elle considérait comme sa sœur de cœur, Judith oublia tous ses soucis. Derrière elle, Luke et Alan.

Il était six heures et demi et elles avaient décidé de fêter leurs retrouvailles autour d'un verre. "Je suis bien contente de t’avoir volée à ton mari, j’avoue ! Parce que bon, New York, c’est bien pour changer les idées…" Judie rit jaune. Encore fallait-il que son cher mari soit à la maison et non à des milliers de kilomètres de là, à jouer sa vie sur un territoire en guerre. "Oh, tu sais, je ne vais pas manquer à grand monde dans ce grand appartement vide.", affirma-t-elle en roulant des yeux. Puis, sa main vint se poser sur celle de Kira, alors qu'elle lui adressa un regard plein de tendresse. "Mais, je suis vraiment contente d'être avec toi." Parce qu'après tout, ce n'était pas New-York qu'elle était venue voir, mais bien sa fidèle amie.
"Pour info, je t’annonce avant que les tabloïds s’en chargent que je ne suis plus en couple. On parie ce que tu veux que s’ils nous repèrent à l’entrée du théâtre ce soir, on va raconter qu’on est ensemble ?" Judith écarquilla les yeux avant de rire aux éclats. C'était pour cela qu'elle appréciait tant la compagnie de Kira. Son amie parvenait toujours à lui faire oublier tous ses soucis. "Oh, dans ce cas.." La rouquine retira son alliance et fit mine de la jeter par dessus son épaule. Si son époux n'était pas très souvent là, Judith n'oubliait pas pour autant qu'elle était toujours mariée. Pourtant, elle commit tout de même le plus grand des péchés, à ses yeux, l'autre fois avec Alan. Son sourire se crispa aussitôt, à cette seule pensée. Elle se racla la gorge et reprit son sérieux. "Comment se fait-il que Madame Dakhli ne soit plus en couple ?", dit-elle en enfilant à nouveau sa bague de mariage. Il était parfois dur, pour Judie, de suivre les histoires d'amour de Kira. Pourtant, bien souvent, elle l'enviait. Parce qu'elle, au moins, avait toujours quelqu'un à ses côtés. Même si ce n'était que passager. "Tu veux qu’on prenne quelque chose à grignoter, tiens ? Je crois que Lyann proposait qu’on mange avec la troupe après le spectacle, mais bon, ça dure des plombes et j'ai déjà faim…" Judith haussa les épaules. Elle ne savait pas trop si elle était capable de tenir jusque-là. "P'tête qu'on pourrait se remplir le bide maintenant et faire mine d'être satisfaites avec une simple salade, plus tard ?" Elle afficha un sourire plein de malice en réponse au clin d’œil de son interlocutrice. Mais, son sourire disparut aussitôt quand cette dernière lui posa la question fatidique: "Ça va, au moins, Jude ?" Quoi ? Elle n'avait quand même pas pu le lire dans ses yeux ? Ou bien peut-être qu'Alan lui en avait parlé ? Non, impossible. Elle fronça les sourcils, une boule dans la gorge. "Oui, oui, très bien." Elle marqua un court temps de pause. "Pourquoi ?" Son "pourquoi" se voulait presque agressif. Mais, pourquoi, bon Dieu, pourquoi lui posait-elle cette question ? Pas une seule fois, l'idée que Shakira se soucie de son état psychologique depuis l'annonce de sa stérilité ou du fait que Luke ait été envoyé en mission pour une plus longue durée, ne lui traversa l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakira Dakhli²

avatar

Messages : 11
Avatar : aiysha hart
Crédits : ©furiedheart.
Pseudo : Arté
Statut : c'est le bordel, comme toujours
Métier : Chanteuse sur Broadway & actrice en devenir (sitcoms minables et clichés constants)
Adresse : New York City (et des excursions ponctuelles dans son Philly natal)

MessageSujet: Re: these delights have tremendous ends (judith)   Mer 21 Déc - 21:51


Judith & Shakira

these delights have tremendous ends


"Comment se fait-il que Madame Dakhli ne soit plus en couple ?". C’est avec un clin d’œil que la jeune actrice répond, sur le ton de la confidence à son amie : « Très longue histoire, vois-tu… » Mais bon, il est question de se nourrir très vite, histoire de régler cette affaire rapidement. Et lorsque la rouquine suggère qu’elles se sustentent dès maintenant, c’est une lueur intéressée qui s’éveille dans la prunelle de la brune, qui acquiesce avec enthousiasme et lève son pouce pour appuyer son approbation.

Retour au moral de Judith, qui est assez vite sur la défensive. "Oui, oui, très bien. … Pourquoi ?" Et Shaki se sourire avec un air carnassier et en se frottant les mains, presque ravie de son coup de poker. Elle passe sa vie à proximité d’acteurs et les voient, tous et toutes, composer leurs mines et leurs masques faciaux. Elle est trop habituée à essayer de lire en eux comme dans un livre ouvert. Maintenant le suspense, elle se recoiffe d’une main distraite et songe un peu à ce qu’il pourrait se passer pour Jude. Bon, le fait que son mari ne soit pas souvent là ne doit pas aider au moral, ça et sa stérilité. Un peu peinée que son amie lui mente aussi effrontément, Kira veut creuser sous la surface, mais a un peu peur d’être trop intrusive. « On commande et on parle sérieusement après, ok ? » Elle hèle un serveur réactif et ce n’est qu’une fois la commande passée que la jeune chanteuse reporte un regard inquisiteur sur son amie et entrelace ses doigts en se penchant un peu vers la rousse, par dessus la table, le ton plus bas.
« Bon. Il se passe quoi, à Philly, en ce moment ? » C’est pas les informations et les actualités administratives qu’elle demande, c’est évident. Plutôt les ragots possibles sur telle ou telle nana qu’elles n’appréciaient que peu quand elles étaient encore à l’école, ou sur ses voisins, ou sur ses histoires à elle. « Allez, Jude, si tu me racontes rien, j’vais finir par croire que tu me caches des choses… » Un clin d’œil pour ponctuer son affirmation, l’air de rien. C’est pas que ça l’amuse, mais elle aimerait bien ne pas avoir à lui tirer les vers du nez.
AVENGEDINCHAINS


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: these delights have tremendous ends (judith)   

Revenir en haut Aller en bas
 
these delights have tremendous ends (judith)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NE TUEZ PAS LA MERE PORTEUSE de Judith Henry-Wall
» [Delom, Sylvie; Gueyfier, Judith] La Bestiole
» Judith Park (interview)
» [Wall, Judith Henry] Une mère en danger
» [Les éditions J'ai lu] Une mère en danger de Judith Henry Wall (Ne tuez pas la mère porteuse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TWIST OF FATE :: - AROUND THE WORLD - :: Philadelphia International Airport :: Amériques-
Sauter vers: